Extrait de

"Panique à Panicaut"

Tout va bien dans ce village où vivent des insectes. Malgré la présence de Troutrou, l'étranger, le grillon venu de la prairie. Tout va bien et Dame Fourmi vient annoncer l'arrivée de son amie Mandolie, la cigale qui ayant chanté...

Dame Fourmi : Mandolie arrive. Elle me le dit dans sa lettre.
Eglantine (la coccinelle) : Mandolie la cigale ?
Verdelaine (le papillon): Ah ! Voici donc enfin une bonne nouvelle
Réjouissons-nous ! Du feu voici l'étincelle !
Lulu (la luciole) : Elle va chanter !
Zoum-Zoum (le bourdon) : Nous enchanter ne vous déplaise !
Tarentelle (l'araignée) : Quand arrive-t-elle ?
Dame Fourmi : Aujourd'hui... tout de suite... Tiens, la voilà !
Elle court vers la cigale qui arrive. C'est un personnage du show biz, chanteuse de rock. Elles s'embrassent.
Oh ! Mon amie, l'été m'a paru bien long sans toi et tes jolies chansons.
Mandolie : Bonjour les potes. La tournée a été longue cette année. Je suis complètement naze. Mais c'est cool, ma dernière chanson a été un tube... C'était nickel !
Eglantine : Chante-la pour nous !
Les autres : Oui ! La chanson ! La chanson !
Mandolie : Eh bien voilà.
Elle chante le

"Rock de la cigale"

Les autres : Bravo ! Bravo !
Mandolie : Merci mes amis. Mais comme d'habitude...
Verdelaine : Oui, comme d'habitude tu n'as pas pris le temps...
Lulu : De faire quelques provisions...
Zoum-Zoum : Pour quand la bise sera venue...
Tarentelle : Et pour subsister jusqu'à la saison prochaine.
Dame Fourmi : Mais tu sais bien, comme d'habitude, que je peux t'héberger pendant la saison froide sans problème. J'ai prévu ce qu'il faut pour toi.
Mandolie : Je ne sais comment te remercier.
Dame Fourmi : Mais tu me remercies pleinement en chantant pour moi pendant les longues soirées d'hiver.
Verdelaine qui cherche toujours la rime pour son dernier vers : Dis-moi, chère Mandolie, que mettrais-tu là
A la fin de ces vers dont je suis un peu las ?
Il lui montre son poème.
Mandolie : "... accueillir petits et gros... ?"
Verdelaine ne dit rien mais fait la tête.
Mandolie : Vous savez je suis super-contente de revenir parmi vous et...
Tarentelle : D'accord ! Mais fais bien attention de ne pas traverser ma toile quand tu t'envoles comme les deux autres gros là !
Zoum-Zoum : On est mieux assis sur un coussin que sur un os !
Eglantine : Nous sommes tous très heureux de te revoir, chère Mandolie, mais ta venue me fait penser qu'il faut se préparer à la mauvaise saison. Je ferais un discours...
A ce moment-là une énorme feuille morte tombe au milieu de la scène.
Tiens, une feuille morte.
Les personnages sont tous consternés.
Zoum-Zoum : Qu'est-ce que ça veut dire ?
Tarentelle : C'est un mauvais présage.
Eglantine : Eh bien, je vais chercher le père Ducrado le bousier. Lui, il est vieux et il sait plein de choses. Elle sort.
Lulu : Un mauvais présage tu crois ?
Tarentelle : Ben, c'est ce qu'on dit !
Zoum-Zoum : Moi, je ne crois pas aux présages... Mais une feuille morte, c'est une feuille morte et c'est mauvais signe.
Troutrou : Moi, je ne crois ni aux présages ni aux signes...
Les autres font silence et se détournent de lui. Eglantine et Ducrado arrivent.
Eglantine : Tiens, regarde la feuille morte.
Ducrado l'observe et en fait le tour. C'est un vieux paysan sage un peu mité.
Ducrado : "Feuille qui tombe à cette heure
Annonce le Grand Ecraseur"
Les autres : Le Grand Ecraseur !
Eglantine : Oh ! Non !
Mandolie : Le Grand Ecraseur, celui qui marche sur deux pattes ?
Tarentelle : Qui est haut comme une montagne ?
Verdelaine : Qui a une tête comme ça ? Avec des yeux comme ça ?
Dame Fourmi : Qui fait plein de bruits ?
Zoum-Zoum : Et qui laisse plein de saloperies derrière lui ?
Ducrado : Oui, je crois que la saison est venue. C'est la saison de ce monstre fantastique. "Grand fléau redouteras
Toutes dispositions prendras"
Eglantine : Et quelles précautions faut-il prendre devant ce terrible géant ?
Ducrado : Ça, je ne sais pas.
"Etre maire du village tu as voulu
Prendras les décisions bienvenues"
Eglantine : Ecoutez mes chers administrés, nous allons mettre tout en œuvre pour combattre le Grand Ecraseur, ce terrible fléau.
Zoum-Zoum : Bien parlé ! C'est à dire ?
Troutrou : C'est simple, s'il arrive, venez tous vous réfugier chez moi, dans mon trou. Il est grand, il y a la place. Là il ne pourra pas nous...
Les autres : Berk ! Dans un trou, dans la terre ! Et puis quoi encore ? Le grillon rentre chez lui.
Tarentelle : Moi, je vais construire une énorme toile à l'entrée du village afin de l'empêcher de passer. Elle sort.
Dame Fourmi : Moi, je vais faire appel au général Farfadore pour qu'il lève rapidement une armée de soldats et nous partirons en guerre. Nous organiserons la résistance. Elle sort suivie de la cigale.
Eglantine : Voilà qui est bien. Y a-t-il d'autres choses que l'on peut faire ?
Verdelaine : Si on allait demander à Doña Mante la prêtresse ?
Les autres : Mante la religieuse ?
Verdelaine : Ses prières et ses incantations nous protègent
Ainsi que ses simagrées, et ses sortilèges
Lulu : Elle est tellement bizarre ! Moi, elle me fait peur.
Zoum-Zoum : Et puis, son mari a disparu et on dit que c'est elle qui l'a bouffé.
Eglantine : Allons, ça, on n'a pas de preuves.
Zoum-Zoum : N'empêche que son mari a disparu.
Ducrado : "A mari disparu
n'en savons pas plus"
Eglantine : Mettons toutes les chances de notre côté. Va chercher Doña Mante. Verdelaine sort.

Retour page précédente

retour page d'accueil