Extrait de
"O.N.N.I."

Après avoir découvert un étrange objet, les habitants des fonds marins se demandent s'il s'agit d'un cadeau offert par les mondes de surface ou bien une arme destinée à les détruire. Pour en avoir le coeur net, ils décident d'envoyer un espion sur la terre. pour cela, les frères Squale (Requin-Marteau et Poisson-Scie) ont bricolé une machine...

Les frères Squale arrivent avec la machine. Ils chantent :

Le Tango des Bricoleurs.

Mérou VII : Très bien, mes amis. Présentez-nous cette machine.
Requin-marteau : Eh bien : Il s'agit d'une machine… Criiing ! capable de percer le monde de surface… zouiiip !
Poisson-scie : Et de s'élever dans le troisième… fuiiiit ! … peut-être jusqu'au quatrième monde… zoulouloulou !
Astérie très intéressée : C'est fantastique ! Comment ça marche ?
Les frères Squale : C'est simple !
Requin-marteau : Sboiiiinnng ! Lorsque le moteur à piston est en route… brrrrr!
Poisson-scie : Ploc ! Il actionne une roue… brang !…. à aubes dentée et ferlumigée… schmaack !
Requin-marteau : Alors, proutschhh ! Le berbédulle entre en phase blblblblblb ! avec le piquerail…
Poisson-scie : Et plaf ! La machine prend appuie sur l'eau schlof ! schlof ! schlof ! schlof ! grâce à la force centrifuge…
Requin-marteau : Pète !
Poisson-scie : Quoi "pète" ?
Requin-marteau : Pète, pas fuge… la force centripète, pas centrifuge.
Poisson-scie : Mais pas du tout : On avait bien dit qu'on utiliserait la force centrifuge comme moyen de pression sur le déphaliseur à piston !
Requin-marteau : Non ! C'est grâce à la force centripète que le piston du déphaliseur peut entraîner la rotation du débordeur à mâchouille !
Mérou VII : Bref ! Ça marche !
Les frères Squale : Oui, sire !
Ils continuent à se chamailler en silence.
Mérou VII : Il ne reste plus qu'à trouver un pilote. Mon cher Môle, qui pourrait-on envoyer là-haut ?
Môle dans la lune : Hein ?
Mérou VII au public, en désignant Môle : Je le connais depuis longtemps et je n'y suis toujours pas habitué.
Môle : Ah, j'y suis ! Il faut un volontaire pour aller espionner… Peut-être Exocet qui a réussi quelques fois à s'élever dans les airs…
Mérou VII : Trop vieux.
Môle : Ou alors, l'un de vos gardes…
Pélamide : Ah, non ! Nous gardons les gardes ! Nous en avons trop besoin en ces temps troublés où les affaires intérieures sont si floues qu'elles ressemblent à des querelles intestines.
Môle : Alors, demandez au peuple, quelqu'un du peuple.
Mérou VII : Bonne idée ! Faites venir le peuple !
Les crabes criant et soufflant dans leurs cors : Le peuple est demandé ! Le peuple est demandé !
Le peuple arrive.
Amphiprion : Que se passe-t-il ? On nous consulte ? C'est un référendum ?
Madame Limande à madame Sole
Quand le roi a un petit souci, tout le monde se déplace … pour lui…
Mademoiselle Loche : Vite ! Vite ! Petites crevettes, c'est le moment !
Les crevettes s'installent prêtes à danser.
Monsieur Gymnote : Attention, un, deux, trois,…
Pélamide : Arrêtez, il ne s'agit pas de ça !
Mérou VII : Mes amis, il nous faut un volontaire pour aller dans cette machine jusqu'au monde du haut afin de savoir si cet O.N.N.I. est bien un cadeau…
Tous lèvent les yeux au ciel et commencent des conversations qui n'ont rien à voir avec le sujet.
Madame Sole à madame Limande : A propos, vous ne m'avez toujours pas dit quel est ce petit souci qui vous titille la caudale.
Monsieur Merlu à monsieur Gymnote : Je ne sais pas si la météo annonce les courants froids pour bientôt car…
Mademoiselle Loche à Amphiprion : Tiens, j'avais quelque chose à te dire et j'ai oublié… attends, ça va me revenir…
Les conversations s'animent, le brouhaha s'installe.
Mérou VII : Silence !… S'il n'y a pas de volontaire, nous allons en désigner un…
Astérie : Moi !
Tous se figent et la regardent.
Pélamide : Quoi ?
Astérie : Moi, je suis volontaire !
Amphiprion : Non, ce n'est pas possible !
Mérou VII : Ma petite Astérie, réfléchis… tu ne peux pas…
Astérie : Pourquoi ?
Mérou VII : Ben… un pilote, il faut un pilote…
Astérie : Je me sens très capable d'être ce pilote ! Mes amis les frères Squale vont me dire comment ça se dirige et je vais m'élever dans les airs… enfin !
Amphiprion : Astérie… non !
Astérie : Allons, c'est décidé. Dites-moi ce qu'il faut faire !
Les frères Squale : Eh bien, il faut s'installer là.
Astérie s'installe dans la machine.
Astérie : Et après ?
Poisson-scie : Il faut, plop ! tout simplement appuyer sur ce bouton… Crac !
Requin-marteau : Et schbloum !… abaisser ce levier.
Les frères Squale : Nous te poussons pour le départ et pour diriger, c'est simple.
Requin-marteau : Zip! pour bâbord, zap ! pour tribord !
Poisson-scie : Bip ! Bip ! Pour le haut, Bradabeng ! pour le bas !
Puis s'adressant à son frère : Je te dis que c'est "fuge" et pas "pète", mon vieux !
Requin-marteau : Et moi que c'est "pète" et pas "fuge", mon pote !
Ils continuent de se chamailler en silence.
Astérie : Je suis prête !
Mérou VII : Comment ça ? Mais enfin nous n'avons pas pris le temps…
Astérie : Pour quoi faire ? Je vais voir les mondes du haut, je vous envoie des renseignements sur la provenance de cet O.N.N.I. et je vais rejoindre mes cousines du ciel ! C'est simple !
Mérou VII : Eh bien ! Puisqu'il en est ainsi, il ne nous reste plus qu'à saluer ton courage et…
Astérie : Ne perdons pas de temps ! Plop ! J'appuie sur le bouton. Crac ! Et schbloum ! J'abaisse le levier ! C'est parti ! Adieu !
La machine se met en route, les frères Squale la poussent vers les coulisses, tous les autres font des petits signes de la main vers une machine imaginaire qui s'élèverait dans les cintres.

Retour page précédente

retour page d'accueil